Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2006 7 01 /10 /octobre /2006 18:59

Il était une fois les Puces de Montreuil, la vous me suivez, tout va bien si l'on peut dire a part les voitures garées n'importe ou et la circulation impossible côté Porte de Montreuil. Mais depuis des mois et des mois, des puces parallèles côté Bagnolet, des dizaines de marchands à la sauvette tous les samedis, dimanches et lundi. Au début on regarde et puis il n'y en a pas beaucoup et il faut bien que tout le monde survive. Mais voila le bouche à oreille fait son chemin, et toutes les semaines de nouveaux vendeurs s'installent. Et la vie devient vite impossible pour les habitants de ces rues. Au niveau Mairie rien ne se passe, les appels au secours répétés de la population ne servent à rien. Enfin Le Maire se décide a faire une réunion publique le 19 mai 2006 pour rencontrer les riverains, les commerçants et les entreprises et les tenir informés des démarches faites auprès de la Préfecture. Et là cela tourne au vinaigre car dans la salle quelques personnes nous traitent de facistes, racistes, etc... parce que nous ne demandons que pouvoir circuler sur nos trottoirs. Le plus grave c'est le collège dans la rue Jules ferry avec  les jeunes qui sont obligés de marcher sur la rue. Je vous passe le parcours du combattant pour les mamans avec les poussettes. Le comble de tout c'est le bus 318 qui est détourné car la rue est complètement bloquée par les vendeurs (incroyable car la aussi la RATP ne fait rien). Puis réunion le 14 juin et la pas beaucoup de changement, surtout de belles paroles (bientot les élections). Le mois de juillet, aout et son cortège de vendeurs de plus en plus nombreux (il y a même des mecs qui leurs font payer la place) et enfin des policiers le samedi qui les empêchent de s'installer (c'est toujours cela), mais pour le dimanche rien, alors s'organise la résistance des riverains qui dès 6 heures du matin bloquent la rue avec des barrières et banderolles pour les empêcher de s'intaller. Et pour le lundi les gens travaillent alors rien. Ce matin je vais au marché place de la mairie et passe devant la rue Jules Ferry, prudente je suis en moto et je vois les riverains bloquant la rue. Au marché des élus verts (qui sont ok pour les marchands à la sauvette) que s'interpellent en leur demandant pourquoi ils ne soutiennent pas les habitants. Et la grosse surprise en repassant, le Maire adjoint socialiste(qui était avec les riverains depuis une heure pour les soutenir) et qui avait du appeler en renfort la police pour faire partir les marchands installés malgre les barrières dans la rue et qui refusaient de partir. Mission impossible pour les policiers car les marchands ne voulaient pas. Beaucoup de calme de la part des policiers, mais beaucoup d'exaspération de la part des riverains. Alors la solution c'est quoi, les renvoyer à Paris ou ils vendaient sur les trottoirs de Belleville tous les jours (virés par La mairie) ou déplacer le problème en les poussant vers une autre commune. Mais ou, j'avais envisagée Les puces a saint Ouen, mais c'est pas sympa pour le Maire et puis pas en Seine Saint Denis  bonjour l'image de marque encore un coup. Alors sur ce coup là il va falloir jouer serrer comme on dit car le jour ou un riverain va être excédé du bazar, cela risque de se terminer mal. C'était un joyeux dimanche.

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Quel dilemne !
Répondre