Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 17:25

BAGNOLET VILLE FLEURIE DE DETRITUS - RIVERAINS EXEDES DE LA SAUVETTE A BAGNOLET - NON AUX VENDEURS A LA SAUVETTE - LES COUTURES DECOUSUES  voila les quelques banderoles qui ce matin à partir de 9 h fleurissaient dans les mains des manifestants des Coutures et surtout des riverains de la Rue Galliéni, rue Jules Ferry et avenue de la République. Nous avions été prévenu par des tract distribués dans les boites aux lettres, et une bonne centaine de personnes  parmi lesquels se trouvaient  le comité de soutien contre les vendeurs à la sauvette, les riverains et habitants du quartier des coutures ainsi que les élus M. Daniel Bernard Maire adjoint socialiste (qui vient soutenir la population tous les dimanche) et M. Laurent Jammet, Maire adjoint communiste (qui vient aussi soutenir les manifestants) des conseillers municipaux. Tous étaient présents sur les lieux. Les riverains sont exédés, et pas que les riverains, j'habite en bas des Coutures, et avec les puces de montreuil, il est impossible de circuler dans le bas bagnolet à cause du bas montreuil, carrefour, les puces (porte de montreuil saturée) et depuis plus de 2 ans il est aussi impossible de circuler à partir de la Porte de bagnolet direction Montreuil à cause des vendeurs à la sauvette qui viennent se greffer de plus en plus nombreux sur nos trottoirs. Impossibilité de circuler à pied, en vélo, en moto quand à la voiture au secours, de quoi larguer son véhicule n'importe ou et de continuer à pied. Si cela continue, on va devoir passer par la porte des Lilas ou de Vincennes pour rentrer chez nous. Et je ne vous parle pas des gens qui viennent vous voir. Impossible pour eux de rater le spectacle et surtout le bazar et les encombrements. Et surtout bonjour la tête lorsqu'ils arrivent chez vous, mes invités ont toujours l'impression d'arriver en zone de non droit. Et c'est pratiquement vrai vu que le Préfet de Seine Saint Denis n'a pas l'air de se bouger beaucoup. Il doit attendre le résultat des élections Présidentielles. Il a ameuté les journalistes pour le problème de l'insécurité en Seine Saint denis, mais il a fait abstraction des problèmes sur Bagnolet alors qu'il est prévenu depuis des mois et qui'l n'a rien fait pour essayer de régler ce problème énorme malgré les nombreuses interventions des riverains et des élus. Alors ce matin blocage des rues avec des barrières, riverains mobilisés et déterminés, automobilistes agressifs ou compréhensifs et enfin une police intelligente qui malheureusement n'était  pas assez nombreuse mais très sympathique et qui nous a aider à faire la circulation. Les voies étaient bloquées sauf pour les bus, pompiers, ambulances. Le comble de tout, c'est que les vendeurs à la sauvette continuaient tranquillement à encombrer et vendre sur les trottoirs sans aucune inquiétude sauf peut être quelques marchands chinois qui attendaient de voir comment cela allait se passer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tous les samedis, dimanches et lundis

discussion d'un élu avec une journaliste

Les riverains en en colère

Les riverains manifestent

 

 

 

Discussion amicale avec la RATP

 

 

 

 

 

 

 

 

Blocage des rues

Les élus discutent

Attente de notre départ

La rue en direction de la Porte de bagnolet. Piétons sur la rue

Trottoir interdit aux piétons

Barrières de sécurité pour protéger les piétons et les élèves du collège servant à l'étalage

Riverains déterminés

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Même en Algérie je n'ai pas vu autant de pagaille les jours de marché... où se greffaient les vendeurs à la sauvette (qui avaient toujours l'oeil sur une probable arrivée du service d'ordre). En plus, dès qu'ils savaient que la police débarquait, ils repliaient en un clin d'oeil leurs produits.  Dans le calme et l'ordre. Ils partaient dans un autre quartier. Ou revenaient un autre jour. Mais je n'ai jamais été bloquée jusqu'à marcher sur la route. Bien que ce soit coutumier de parfois,  circuler sur le bord d'une route ou de traverser sans aucune gêne. Ce qui m'amusait énormément car même les automobilistes sont très "cool" là bas... Mais là, étaler même ce genre de chiffons sur la barrière de sécurité... voilà qui est original et curieux.Ces messieurs les élus, j'espère que depuis ils ont consentis à bouger leurs fesses...
Répondre