Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 19:20

Suite du Conseil Municipal :

Délibération n° 8 : Cela concerne la prorogation de la convention de concession d'aménagement entre la ville et la SIDEC, alors là échanges de propos aigres doux entre Le Maire et Pierre Mathon. Cela relève du niveau d'une maternelle grande section Pierre Mathon regrette le manque de transparence. Le maire parle des trottoirs de la rue Malmaison qui sont occupés depuis bientot deux ans par des travaux de construction d'un immeuble privatif. Ce qui empêche les gens et les enfants de l'école de passer et accentue les dangers.Ce a quoi, Pierre Mathon rétorque que si cela est dit c'est parce qu' un conseiller vert a acheté dans ce programme et que ce dernier est bien embêté vu la tournure des travaux qui perturent. Bien entendu ce conseiller fait figure de nanti puisqu'il devient propriétaire. Il ne faut pas oublier que notre ancien Maire communiste a acheté lui aussi un appartement dans du privatif à Bagnolet et que je n'ai pas l'impression qu'il se considère comme un nanti. Il serait bon pour Monsieur le Maire d'arrêter de vouloir mettre les habitants locataires et les habitants propriétaires les uns contre les autres cela ne fera pas avancer les choses et ne fera que qu'envenimer la situation. Le fait d'être propriétaire occupant n'a rien a voir avec les marchands de sommeil.

Monsieur Jammet parle de disfonctionnement sur le chantier, et aussi du manque de réflexion sur l'élan urbain, avec la construction d'un immeuble privatif rue Sadi Carnot.

Délibérations n° 9, 10, puis on passe à la 11 ou il est question de la création et la mise en place du Conseil Local de Sécurité et de prévention de la Délinquance. Pas de problème, tout le monde est d'accord pour approuver. Enfin

La délibération n° 12 concerne la réhabilitation de l'autoroute A 3 après le fin de la couverture. Enfin une bonne chose de faite. Lorsque j'étais petite cette autoroute n'existait pas et la ville n'était pas coupée en deux. Le projet d'aménagement va être présenté aux bagnoletais.

Et au moment de passer à la délibération 13, coup de théâtre, Daniel Bernard en tant que Président du groupe Socialiste prend la parole et dit que son groupe va quitter la séance du Conseil municipal, car il refuse de participer au vote de la délibération n° 14.

Mon cher voisin, qui a en sa possession l'ordre du jour du conseil municipal et qui est venu justement pour cette délibération avec ses amis, traite les socialistes à leur sortie de lâches et autres gentils noms. Ce jeune monsieur n'est autre que le président du comité de défense des Roms (bulgares). C'est bien de soutenir les Rooms, mais il faut aussi penser aux autres habitants.

Le Maire mis au pied du mur et visiblement surpris prend la décision malgré l'intervention de Pierre Mathon de ne pas voter la  délibération n° 13 sur le renouvellements du parc des horodateurs  qui malheureusement ne fonctionnent pas très bien (j'en sais quelque chose) car ils ont tendance a avaler les pièces, mais à ne pas recracher le ticket. Ce qui est fort judiciable à toute une population qui n'a pas à faire les frais de la mauvaise humeur du Maire. (qui pourtant est souvent souriant)

Cette fameuse délibération n° 14 concerne l'autorisation donnée au Maire de lancer un marché par voie d'appel d'offres ouvert concernant la construction d'un foyer d'hébergement pour les Roms de Bagnolet. Ce foyer d'une capacité de 20 chambres d'une capacité chacune de 4 personnes avec 7 places de stationnement doit se construire avenue galliéni, la fameuse avenue avec la rue Jules ferry et république ou les riverains n'en peuvent déja plus des marchands à la sauvette. Lors de la proposition de construire ce foyer à cet endroit, les habitants s'étaient mobilisés pour dire non à ce projet à cet endroit. le conseil de quartier des Coutures avec ses opposants à ce projet, s'étaient vu prendre  a partie par certains personnes  qui étaient pour. Ces mêmes personnes qui étaient aussi venu lors de la première réunion du Maire concernant les marchands à la sauvette et qui avaient tenu des propos  acerbes sur les habitants qui se mobilisaient avec les élus pour simplement essayer de circuler et vivre normalement comme tout un chacun.

Les élus du parti communiste et des verts, nous ont parlé de solidarité, d'une situation fondée du point de vue social et humain. C'est une solution réaliste et humaine. Ils nous ont expliqué que la situation était difficile pour les Roms au chateau de l'étang. Les conditions de vie aussi, (je devrais leur servir de guide pour les conditions effroyables dans lesquelles vivent des bagnoletais) que la politique de Monsieur Sarkozy en matière d'immigration n'était pas bonne. (cela on le savait), que les Roms feraient partie dans 17 jours de la communauté européenne. Mais il y a une chose que ces élus n'ont pas compris, les habitants ne sont pas contre les Roms, mais contre le fait qu'on leur impose ces derniers dans un endroit ou tous les jours il y a des problèmes. Ou tous les weeks end il y a des marchands à la sauvette, des voitures fracturées, des incivilités. Et il faudrait aussi que le Maire s'intéresse de plus près à ce qui existe dans sa commune, un foyer d'hébergement pour des familles sans papiers qui elles malheureusement ne peuvent pas rester plus de 2 mois à cet endroit, avec l'impossibilité d'inscrire ses enfants dans une école à Bagnolet à cause des déménagements de foyer en foyer et qui tout les jours se tapent en transport en commun des kilomètres pour continuer à scolariser leurs enfants dans l'école ou ils ont commencé (93 ou 75) afin de ne pas les déstabiliser comme nous expliquent ces femmes africaines. Pourquoi pas aussi un foyer d'hébergement géré par la ville de Bagnolet au lieu du Formule 1 ou là,  les familles sont invisibles au yeux de la municipalité car elles sont logées par le samu social ou une autre assos dans un hotel de tourisme. (vous parlez de touristes) et  qui pour certaines sont la depuis plus de 2 ans. Ces familles sont souvent déstabilisées. Dieu merci, avec RESF les familles ayant des enfants scolarisés sont parrainées, ce qui leur permet d'avoir des contacts avec des habitants.  Alors Messieurs les élus qui souhaitez un foyer d'hébergement pour les Rooms, pensez aussi aux autres familles.  Les Roms qui eux vont avoir la chance de rentrer dans la communauté européenne comme vous nous l'avez dit hier, un peu d'humanité pour les autres qui vivent dans des conditions aussi indignes sans aucune chance de rejoindre un jour la communauté européenne.

Vous avez proposé Monsieur le Maire d'écrire à tous les Maires dont les communes bordent le périphérique ainsi qu'au Conseil Régional d'Ile de france, au Préfet de Paris etc... et de demander une réunion d'urgence pour trouver des solutions pour cette nouvelle misère installée. (les cabanons au bord du périphérique). J'espère que vous le ferez.

La délibération n° 15 est approuvée. 

 

Fin du Conseil Municipal.

Ne serait'il pas plus facile pour tout le monde d'essayer de vivre ensemble sans se monter les uns contre les autres, apprendre à se connaître et à se respecter sans que cela pose problème à chaque fois, et ne pas prendre de décisions au bureau municipal, sans que la population soit concertée. . Lors des assises, cette question sur les Roms n'a pas été abordée et pourtant déjà elle posait problème. Seul Daniel Bernard en a parlé.

Aperçu de Bagnolet

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
Ces messieurs qui tiennent toutes les rennes, ont peu d'état d'âme pour tout ce qui est hors de leurs propres décisions. Quand aux empoignades, il n'y a qu'à observer déjà ces messieurs de l'assemblée, pour être édifié.... c'est dans la cour des grands qu'on voit le plus de jeux coups de poings, genre enfants de maternelles
Répondre
P
Bonjour Catherine<br /> Au sujet de la discussion sur la SIDEC au dernier conseil municipal, je suppose que tu as voulu dire "le manque de transparence dénoncé par Pierre Mathon". Je me bats en effet depuis le début contre les opérations SIDEC et leur manque de transparence : avec l\\\'association Bagnolet environnement, nous avions attiré l\\\'attention sur les énormes déficits qui allaient résulter des décisions de la municipalité d\\\'alors. Cela a été vérifié, puisque, comme je l\\\'ai indiqué au conseil municipal, les opérations SIDEC de la précédente équipe municipale auront coûté aux contribuables 175 millions de francs !!! Tu le vois, il s\\\'agit de tout autre chose que d\\\'un débat de cour d\\\'école maternelle, même si l\\\'odieuse insinuation du maire sur l\\\'immeuble dans lequel Didier a achété un appartement, étaient d\\\'un niveau plus bas que terre.<br /> Amicalement, Pierre Mathon.<br />  
Répondre