Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2007 6 24 /03 /mars /2007 22:22

LE SPHINX

Description

D'une longueur de 73 mètres, d'une hauteur de 20 mètres et d'une largeur de 14 mètres (largeur du visage : 4,15 m ; largeur de la bouche seule : 2,32 m ; hauteur de l'oreille : 1,40 m), le sphinx a la tête tournée vers le levant. C'est une sculpture monumentale taillée dans un promontoire naturel dans le roc. Il se trouve en effet au milieu d'une grande carrière qui fournissait une partie des blocs destinés à la construction de la pyramide.

Le corps est celui d'un lion couché et la tête celle d'un souverain portant le némès, le front orné d'un uraeus (on distingue encore l'endroit du front où celui-ci était fixé). Longtemps identifié au pharaon Khéphren, fils de Khéops, il pourrait en fait être Khéops lui-même, comme l'affirme Vassil Drobev; il avance plusieurs indices comme base de sa théorie, qui vont de l’étude des strates de roches à l’emplacement du sphinx par rapport aux pyramides, en passant par des considérations sur sa coiffe, la largeur de son menton, la forme de ses oreilles ou sa barbe de cérémonie. Ce serait Djédefrê, fils de Khéops, et donc également frère de Khéphren qui aurait fait bâtir le sphinx, à la gloire de son père. Par ailleurs, des inscriptions indiquent que c'est Djédefrê qui aurait également fait démonter et enfouir les barques solaires dans des fosses côté sud de la pyramide de son père Khéops pour que celui-ci puisse voyager dans l'autre monde.

On pense qu'il assumait une fonction de gardien du site, ou peut-être plus précisément du temple solaire édifié à côté de la pyramide de Khéops.

Construction

Si le corps et la tête sont taillés à même le roc, les pattes tendues, ont été ajoutées en maçonnerie. À l'origine, selon les écrits de Pline l'ancien et les traces présentes sur le visage, le sphinx devait être entièrement recouvert de plâtre peint, visage et corps en rouge, némès (sorte de voile sur la tête du Sphinx) en bleu et jaune comme il était courant de le faire sur la statuaire égyptienne. Mais les archéologues datent ces peintures d'une époque plus tardive, du Nouvel empire, période où le Sphinx était honoré comme divinité dynastique.

On a trouvé aussi les fondations d'un temple ainsi qu'une statue en pied d'un roi devant son poitrail, mais il s'agit sans doute là d'ajouts tardifs, tout comme la stèle de granit rose placée entre ses pattes par Thoutmôsis IV. Taillée directement dans le roc, elle raconte le songe de Thoutmôsis IV. Celui-ci fit désensabler le sphinx pour répondre à la commande du dieu qui lui serait apparu en rêve, lui promettant en échange le trône du royaume d'Égypte. Cet événement, consigné sur cette stèle, lui servit ensuite à asseoir sa légitimité.

Le texte de la stèle serait celui-ci :

« Un jour il advint que le fils royal Thoutmôsis, qui allait se promener à l'heure de midi, se reposa à l'ombre de ce grand dieu ; la torpeur du sommeil le saisit, au moment où le soleil était à son zénith. Il s'aperçut alors que la Majesté de ce dieu auguste lui parlait, de sa bouche même, comme un père parle à son fils, disant : regarde-moi, contemple-moi, ô mon fils Thoutmôsis ; je suis ton père, Horakhéty-Khépri-Râ-Atoum ; je te donnerai la royauté sur terre, à la tête des vivants, tu porteras la couronne blanche et la couronne rouge sur le trône de Geb, le prince (des dieux). La terre t'appartiendra en sa longueur et sa largeur, et tout ce qu'illumine l'œil brillant du maître de l'Univers. (...) Voilà que maintenant le sable du désert me tourmente, le sable au-dessus duquel j'étais autrefois ; aussi hâte-toi vers moi, afin que tu puisses accomplir tout ce que je désire. » 

Ensablement et dégradation

Le 17 juillet 1839, le site était totalement ensablé
Le 17 juillet 1839, le site était totalement ensablé

Le temps a, bien entendu, gravement abîmé le grand Sphinx, en particulier à cause de l'érosion provoquée par le sable qui s'amoncelle constamment et qui a provoqué les « vagues » qui recouvrent maintenant tout le corps. Plusieurs fois, le Sphinx a dû être désensablé ; Auguste Mariette entreprit de le dégager en 1853 et le dernier désensablement date de 1925.

L'homme est également responsable de mutilations, notamment en ce qui concerne son sourire énigmatique, abîmé par des coups de canon ordonnés par un cheikh du XIVe siècle. Ces tirs au canon cassèrent la barbe postiche et le nez. La barbe est au British Muséum, qui refuse de la rendre à l'Egypte, et le nez n'a pas été retrouvé.

Une partie de l'épaule droite s'étant effondrée en 1988, son cou étant fragile, des travaux pour sauver le Sphinx eurent lieu dès 1989. Depuis avril 2006, une restauration du grand sphinx est entreprise, espérant rectifier des erreurs (utilisation de ciment pour reconstituer la statue) des précédentes restaurations du monument.

Datation et origine

Thèse officielle

Les égyptologues situent la date de construction de cet ouvrage autour de -2500, correspondant au règne du pharaon Khéphren, dont le Sphinx serait le portrait.

Estimation climatologique En 1990, une équipe de quatre scientifiques, comprenant le géophysicien Thomas L. Dobecki, et le géologue Robert Schoch de l'Université de Boston ont démontré que les traces d'érosion sur le Sphinx sont plus importante que celles des monuments avoisinants, telles les pyramides. Il présenterait en plus de traces d'érosion par le sable, des traces d'érosion par les intempéries. Or, les climatologues pensent que la dernière période où de grandes précipitations ont été enregistrées dans le Sahara serait entre -12000 / -3400. Ce qui donnerait une date de construction antérieure de plusieurs millénaires à celle avancée par les égyptologues.

Théories alternatives

Comme beaucoup de constructions fameuses de l'antiquité, le sphinx a été au cours des siècles le sujet de nombreuses théories soutenues par des non-spécialistes, des mystiques, des pseudo-historiens ou des écrivains de tout bord. Ces théories sur les origines supposées du monument s'appuient en général sur lastrologie, la numérologie, la mythologie, l'ésotérisme et les civilisations perdues (comme l'Atlantide). Les égyptologues et la communauté scientifique en général réfutent dans leur majorité ces affirmations, même si périodiquement elles reviennent dans le débat public, ce qui est le cas aujourd'hui avec les données de la paleoclimatologie.

PHOTOS DU SPHINX REALISEES PAR UNE AMIE TRES CHERE

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
tres belle photo
Répondre
L
Répondre
:
J'aime aussi tout ce qui se rapporte à la mythologie  aussi bien Egypte que Grèce ou Rome. les légendes de l'Antiquité me passionnent. Bisous Oursonne
Répondre
O
moi aussi merci
M
un petit coucou avant de m'absenter quelques jours bisous oursonnejaguar placide
Répondre
K
Bon dimanche <br /> normal de retrouver un sphinx (mi-homme mi-bête) chez oursonne libre qui aime autant les animaux que les hommes<br /> biz
Répondre