Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 16:09
Dieu est le seul artiste qui existe et l'homme n'est qu'un arrangeur de mauvais goût. 

Avant Place de la fraternité côté Montreuil dans les années 1950/1960, avec en premier plan l'hotel, café, restaurant "le cheval noir"

Dans sa cour se trouvait des entreprises de décolletage, de bois et surtout des meublés.
Les grands parents de mes amies habitaient là. Nous montions dans un escalier en bois. Un balcon en bois tout le long donnait sur les meublés.

Ce café était un peu le repère des loulous de l'époque, il en a vu de toutes les couleurs, mais c'était aussi le point de ralliement des habitants du quartier.

Passer devant équivalait a rester sur place un bon moment à discuter avec les gens qui étaient en train de consommer. 

Mon ado se moque de moi, car elle me dit  que malgré que le Cheval Noirn'existe plus, je mets toujours une heure a aller chercher le pain au coin de la rue. Quelle mauvaise langue.

undefined


undefined

C'etait aussi la cause d'accident impressionnant autour de cette place, mais avec très peu  de blessés comme maintenant. Les véhicules roulant moins vite.

undefined

Il y a quelques années, la Mairie de Montreuil a exproprié la parcelle. Il a fallut attendre longtemps avant qu'elle casse l'hotel, puis le fond et ce batiment est resté encore quelques temps.

undefined

Voici le resultat de l'expropriation, une vente du terrain à un groupe de personnes qui ont contruits des lofts écologiques.

undefined



undefined


Comme vous puvez le constater, rien n'a changé depuis 1955, sauf cette parcelle avec sur les cotés des lofts l'un à côté de l'autre et sur la rue 3 lofts l'un au dessus de l'autre.

Depuis pas mal de gens viennent prendre en photos les maisons écologiques, et oui c'est très à la mode parmi la population parisienne.



undefined



Mon jules quand à lui a décidé d'être encore écolo et de retourner vivre ou il avait vécu pendant un an, dans ces maisons en bois entouré d'arbres et d'écureuils. Il compte maintenant les jours de son départ.


Tout comme écologie et verdure ne sont pas synonymes, il faut différencier l'"écolo" du "vert". Le premier veut sauvegarder la planète, le second veut vivre de l'écologie ce qui pousse parfois à l'extrème.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 15:19

Tel est riche avec un arpent de terre, tel est gueux au milieu de ses monceaux d'or.

Les habitants de cette maison attendent leur expulsion par la mairie pour cause de constructions de bureaux. Elle se trouve sur la même parcelle que le hangar abricant mon artiste inconnu. Ils avaient au fil des années fait un jardin magnifique dont cette vigne qui tous les ans donnaient des grappes succulentes. Cette année écoeurés, ils ont laissé le raisin tel que sur la porte de l'entrée. C'est toute la vie de ce quartier qui disparait peu à peu pour devenir La défense 2.

undefined
Partager cet article
Repost0
21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 17:12

Avant que ce hangar disparaisse totalement de ma vue dans le grand projet de refonte du quartier, j'ai prise cette photo que j'aimais particulièrement. 

L'oncle de mon papa avait loué ce hangar dans les années 1936 pour y stocker la marchandise lorsqu'il avait l'épicerie buvette. Puis après 1947, c'est mon papa qui a repris cette épicerie.

Avant eux, c'était un artiste peintre qui possédait ce hangar. Il avait peint sur les murs. Une partie a été peu a peu effacé, mais il est resté celui-ci que j'ai toujours connu.

Après la retraite de mon papa, nous avons laissé ce hangar. Et il y a peu de temps, j'ai été faire une photo pour mon papa et pour nous afin de ne pas oublier que ce dessin nous avait enchanté et que nous avions imaginé une histoire sur ces personnages.

undefined

Non, les artistes ne sont pas inutiles.  Tenez, quand deux pays n'ont pas réussi à signer un accord militaire ou un accord financier, ils signent un accord culturel.

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 19:14

Les gens ont toujours  peur de la nouveauté. Pour faire du neuf, il faut se donner le droit à l'erreur.




undefined

Ce matin en partant en vélo, j'ai été voir la démolition en cours à côté de chez moi, je n'étais pas toute seule, il y avait un curieux 



undefined

undefined


et mon jules à côté de moi qui me dit : tu m'enverras les photos au fur à mesure sinon quand je vais revenir je ne vais plus reconnaître le quartier, si jamais je reviens.

nx3iw1om-copie-1.gif


L'amour est un dialogue de sourds.


Partager cet article
Repost0
30 novembre 2007 5 30 /11 /novembre /2007 23:01

Pour me calmer de ma grosse colère de ces jours derniers, rien de mieux que de me rendre au salon du livre de la jeunesse et de fouiner parmi les maisons d'éditions à la recherche de livres a offrir.
Ce soir il y avait nocturne, alors après manger avec mon jules petite ballade de 300 mêtres et nous voilà dans le royaume des livres.


Projet0.jpg

"Au bord des continents"...ici... est un éditeur breton qui se trouve à Morlaix. Mon ado adore les livres de Sandrine Gestin et Patrick Moguérou tous deux bretons. J'ai bien voulu poser, mais avec une tete d'oursonne. Et demain j'y retourne car j'ai encore des cadeaux à faire à plusieurs fans de Korrigans et fées.

2007-1130-224140AA.JPG

Un hommage à mon département le 9-3


2007-1130-225755AA.JPG


Cette année, l'invité d'honneur est le Royaume - Uni


2007-1130-225819AA.JPG


2007-1130-224012AA.JPG

Un clin d'oeil à l'ado et ses mangas

2007-1130-225737AA.JPG

Un vrai bonheur ce soir vers 21h30, je pouvais approcher les livres. Cela devrait être bien plus difficile demain.

Partager cet article
Repost0
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 15:11

Souvent on apercoit sur des cathédrales ou des chapelles de splendides gargouilles.

Qui n'a jamais eu envie d'en posseder une sur sa maison (moi par exemple j'adore) mais mon jules me dit a chaque fois que cela ne se fait pas de monter sur le toit de l'église poue en embarquer une, alors je resiste mais difficillement je l'avoue.

Aussi aujourd'hui, toujours avec mon vélo, je file en bas de ma rue coté Montreuil pour faire des photos de l'avancement des travaux entrepris pour le Ministere de l'agriculture (et oui à Montreuil) et en levant la tête (a l'arret sinon bonjour la chute de vélo) je m'aperçoit que sur un des batiment de la BNP, il y avait des gargouilles du 21 éme siècle. Si nos anciens revenaient sur terre, ils n'en croiraient pas leurs yeux.

Un charmant monsieur inconnu sortant du batiment m'a demandé pourquoi je prenais des photos, voila la réponse, pour lui redécorer son entreprise avec des vrais gargouilles de l'Abbaye de Chaalis.

 

 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 18:36

ZIDANE

Cet apès midi en traversant Montreuil en vélo, j'ai croisé ce dessin. C'est l'hommage de jeunes à Zidane et c'est très beau. Zidane élu le chouchou des français. On comprend pourquoi.

Un homme, une carrière, un destin…


Difficile de résumer la carrière de Zinédine Zidane. Tout semble avoir été dit et écrit sur celui que l’on surnomme Zizou. A l’heure de la retraite sportive du champion, l’heure du bilan a pourtant sonné. Ce site retrace les moments forts d’un footballeur hors-norme, un homme admiré et aimé, à la carrière et au destin exceptionnels.

Un destin qui prend forme à Marseille sur la place de la Castellane devant quelques minots déjà admiratifs de son talent qu’ils devinent immense...

Un destin qui s’achève au soir d’un terrible 9 juillet 2006 devant 1 milliard de téléspectateurs étourdis par le coup de tête que le numéro 10 des Bleus assène à l’Italien Materazzi, lors de la finale de la Coupe du Monde.

Ce geste disséqué et interminablement commenté faisait aussi partie de sa palette de footballeur. Elevé au rang de dieu, Zizou nous a tout simplement rappelé qu’il était aussi homme.

 

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 21:50

HALTE AUX PROMOTEURS - VIVE LES JARDINS

 

Aujourd'hui pas de politique, juste une certain regard sur une partie du Montreuil de mon enfance qui ne va pas tarder à disparaitre sous les coups des pelleteuses. J'espère au moins que la mairie prendra en compte le fait que les habitants sont là depuis des années et que même si certaines maisons sont faites de bric et de broc, il ne faudra pas oublier que c'est malheureusement par manque de moyen et non par manque de gout. Et c'est vrai que l'appétit galopant de certains promoteurs, voyant d'un très bon oeil la proximité immédiate de Paris n'hésite pas en ce moment à se ruer sur la ville de Montreuil. Le nouvel élan urbain de Montreuil arrive. Attention chats errants en danger et habitants aussi.

Ce chat c'est en hommage à une vieille dame qui tous les soirs de l'année venait nourrir les chats depuis Vincennes jusqu'au Buttes à Morel, par n'importe quel temps. J'en rencontre une autre tard le soir dans le bas montreuil qui vient les nourrir. C'est formidable car rien ne l'oblige a le faire et pourtant elle le fait

Petites maisons non pas dans la prairie mais dans la ville

Jardin fantastique que les gens de paris viennent photographier (cela leur a donné des idées) mais pas les bonnes

protection sur un mur avec des chiens en platre mais des vrais dans la cour

Des amis habitent une des maisons depuis plus de 60 ans

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2006 5 08 /09 /septembre /2006 10:33

Une photo des années 1960 au coin de ma rue avec des maisons toujours existantes sauf le Cheval noir. Il vient d'être complètement démolit au mois d'Aout et sur sa surface va se reconstruire un immeuble privé style loft. le cheval noir était un café, hotel, restaurant. Mais lorsque l'on dit hotel, c'était pas le Novotel. Non rien à voir. C'était des chambres meublées (c'est un bien grand mot) avec l'eau à l'étage mais pour le reste les gens se chauffaient au charbon et la surface était ridiculement petite. Un peu comme tous les meublés qui restent dans notre quartier et ailleurs. La seule différence était que les gens se connaissaient tous dans le quartier. Derrière dans sa cour, se trouvait un immeuble si l'on veut de 1 étage. Les escaliers étaient en bois et le palier qui desservaient les chambres longeait l'immeuble. C'est là qu'habitait la grand mère d'une amie et nous traversions la rue pour aller la voir. Cela nous amusait beaucoup car de temps a autre il y avait des gens d'un cirque qui étaient dans la cour. En passant sous cet immeuble se trouvaitdes petits ateliers. Le dernier a fermé il n'y a pas longtemps exproprié par la mairie de Montreuil. L'histoire de ce café pourrait être raconté dans un livre avec toutes ses anecdotes. Point de passage obligé autant à pied qu'en voiture, il a abrité pas mal de petits malfrats avec ses parties de poker à la cave et ses beaux gosses en voiture de sport frimant et draguant devant. Toute une histoire qui s'est envolée avec sa destruction mais pour les derniers habitants de l'hotel un relogement inespéré et tant mieux. Dans le grand immeuble que l'on voit, il y a une vieille dame géniale qui m'a vu à quelques jours et qui habite toujours ici. elle a le meme âge que mon père (85 ans) et tous les deux continuent à me raconter les histoires de ce coin de rue. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0